somjazzauthenn

FORUM RÉAGIR

 

VOUS AVEZ LA PAROLE !

Si vous désirez faire connaître votre opinion, communiquer une information, faire une proposition, donner une réponse, UNIQUEMENT sur un sujet relatif au jazz authentique, soumettez-nous votre message. (Il s'agit d'un FORUM en différé et non d'un Dialogue interactif).

Merci de nous tenir informés de vos réponses, des réactions, des résultats et des commentaires à hcf@noos.fr
Ecrivez votre texte dans l'email, après avoir cliqué sur le lien ci-dessous,
(A la fin de votre message indiquez toujours vos NOM,PRENOM et EMAIL)
Après validation, votre message - ou son adaptation - sera publié dans l'un des forums du site.
<<
précédente
 page 2/42 (du 11/03/2020au 18/05/2020 
suivante
>>
<<
<
page 2/42
>
>>
18/05/2020 DECES DE LUCKY PETERSON819

 

Nous venons d'apprendre le décès du grand organiste, pianiste, guitariste et chanteur américain Lucky Peterson, survenu brutalement dimanche 17 mai 2020, à Dallas (Texas), à l'âge de 55 ans.

 

Lucky Peterson devint célèbre dès 1993 en enregistrant Who's been talkin'?, du recueil I'm ready. Mais, c'est en 2010 que le miracle s'est produit pour nous, amateurs de Blues, avec l'enregistrement de deux recueils : Heart of Pain et You Can Always Turn Around.

Lucky Peterson a obtenu le Prix Blues 2016 du Hot Club de France , pour son album Long nights* 

 

Son influence est importante sur des chanteurs-guitaristes, venus après lui, tels que : Kirk Fletcher, Monster Mike Welch, King Solomon Hicks et Christone Ingram. 

La disparition de Lucky Peterson est une perte musicale considérable pour le Blues et le Jazz.  

Raphael AUBIN   - Membre du Hot Club de France

- Entre 2014 et 2019, 17 albums de Lucky Peterson ont été chroniqués dans le Bulletin du HCF ( voir Index des CD chroniqués)

15/05/2020 LE CLIP DU CONFINEMENT : 4'38'' DE JOIE DE VIVRE JAZZEE818

      Le confinement vu comme ça…on aime ! À Lyon-Villeurbanne (F.69), les danseurs de l'école Shall We Swing confinés, mais rassemblés par :

 

Un Montage Vidéo plein d'humour

 

swinguent sur Mississippi Mud par le groupe local Woo Katz. 4'38'' de jeunesse, de gaieté sans prétention et... de joie de vivre.

Par les temps qui courent, ça ne se refuse pas !

Richard KLEIN   Membre du HCF Paris

- Logo de l'école Shall We Swing de Lyon. Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

10/05/2020 DECES DE LITTLE RICHARD817

 

 

Samedi 9 mai 2020, le pianiste et chanteur américain Richard Penniman - alias Little Richard - est décédé à l'âge de 87 ans. Ce fut un grand artiste du Rhythm n'Blues qui, comme Fats Domino et Chuck Berry, est à l'origine du Rock n'Roll. Et ce dès 1951, c'est-à-dire bien avant l'arrivée des « rockers » blancs en 53 et 54.

Excellent pianiste, doté de cordes vocales en acier trempé, il a composé des titres emblématiques tels que Good Golly Miss Molly, Long Tall Sally, tous repris par ses confrères. Son plus grand succès - Tutti Frutti - a été créé presque par hasard, dans les couloirs du studio d'enregistrement : Alors qu'il en chantonnait quelques mesures, sa manager lui a demandé de le terminer et de l'enregistrer sur le champ !

 

Voici une vidéo tournée pour le film Don't Knock the Rock où il enchaîne Long Tall Sally et Tutti Frutti.  Vous pourrez remarquer que son orchestre est bien plus étoffé que les premiers orchestres de Rock blanc, et que la pulsation donnée par le batteur est encore bien « ternaire » (bim-babam) comme dans le Jazz, et non binaire (bim-bam) comme dans le Rock blanc.                           

Alain Barde   Hot Club Languedoc-Roussillon

- Le Bulletin du HCF 391 de Mai 1991 publie une chronique du livre : La Rockambolesque histoire de Little Richard par Charles White (Editions N°1 - Soul Bag).

05/05/2020 LE BEL CANTO DE VERONICA SBERGIA816

Moi, Je suis fou de la chanteuse italienne Veronica Sbergia ! Car, avec Veronica le Swing est assuré. Or, le Swing suffit à mon bonheur musical que la musique s'appelle  Blues, Gospel ou Jazz.

En voici quelques illustrations audiovisuelles :

1 -  Ambiance Gospel,  fin de concert (Je n'ai pas trouvé le titre du morceau)       2 -  Press My Button And Give My Bell A Ring (Qui a dit que le blues serait triste ?)  3 - Me Myself And I   4 - Darkness On The Delta   

5 -  Blues again                         

6 -  Gospel again : Didn't It Rain  7 - Let Her Go (Titre non garanti !). Remarquez sur 1 et 3 , le formidable swing de la contrebassiste Alessandra Cecala !

 

Veronica Sbergia  - chanteuse italienne - elle est actuellement confinée à Milan avec le guitariste Max de Bernardi : Leave My Man Alone . (Je ne parle pas italien mais j'ai compris que ce blues fut chanté par Big Bill Broonzy). 

Le monde musical de Max & Veronica est acoustique : washboard, kazoo, ukulele, guitare picking avec résonateur. Leur répertoire est : blues, gospel, jazz …hokum, folk, vaudeville.

 

Et, pour ceux qui voudraient approfondir, j'ai fait 3 playlists sur Youtube : 

 Veronica Sbergia Blues (9 morceaux)

 Veronica Sbergia Chiesa (17 morceaux) - Veronica Sbergia Swing (33  morceaux)

 

A découvrir maintenant : Vous ne le regretterez pas !

Pierre INGRIN   Membre du Hot Club de France

- Photo de  Max de Bernardi et Veronica Sbergia - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

29/04/2020 AIDER A MIEUX SUPPORTER LE CONFINEMENT815

 

Voici ma contribution pour aider à mieux supporter ce confinement, tout en faisant connaître notre musique :

 

- Tous les soirs à 17 h, j'adresse en mp3 par Internet, à 75 Personnes : un, deux, ou trois morceaux de Jazz, de Blues ou de Gospel avec des commentaires sur les artistes.

Lorsque c'est du Blues chanté, je joins les paroles et leur traduction, ce qui est très apprécié de mes correspondants. Un certain nombre de ces correspondants transfèrent ces morceaux à d'autres personnes. J'ai très souvent des retours positifs, voire enthousiastes ! 

 

- Par ailleurs, entre 17 h et 18 h, nous ouvrons les fenêtres en grand et je mets sur ma chaîne une sélection personnelle de notre musique*. 

 

Marie-France DEMBELE     - Membre du Hot Club de France

*Notre amie Marie France Dembele (photo) habite Alès (F.30). Ses fenêtres s'ouvrent sur la Place du Marché, mais sa musique ne provoque aucun rassemblement qui pourrait s'avérer dangereux, compte tenu de la situation sanitaire actuelle. Simplement les voisins ouvrent aussi leurs fenêtres... pour écouter.

16/04/2020 PRINCIPAUX STYLES DE JAZZ ET LEURS INTERPRETES (VIDEO)814

 

Afin de faire mieux connaitre le Jazz Authentique, le Hot Club du Languedoc-Roussillon organise régulièrement des Causeries sur le Jazz

Si, dans cette période de confinement, vous disposez de 1 h 20' vous pourrez visionner l'une d'entre-elles :

 

Les principaux styles de Jazz traditionnel et leurs interprêtes

 

Cette Causerie a pour but de retracer les contours du Jazz traditionnel, ses racines, ses Grands Styles et ses ramifications. Des origines jusqu'à maintenant.

Cette vidéo, prise sur le vif lors de la Causerie a été remasterisée pour en améliorer la qualité. Les commentaires sont ceux enregistrés en direct en gardant la vie que procurent la spontanéité et l'mprovisation... comme dans le Jazz !

Le plus important, ce sont les illustrations musicales de ces artistes de légende. Ils ont créé cette musique que nous aimons, sans probablement avoir eu vraiment conscience qu'ils étaient en train de révolutionner le monde musical du XXème siècle.

 

Si vous en avez la possibilité, connectez votre ordinateur à un écran de télévision et n'hésitez pas à mettre du volume !

 

Alain BARDE   - Membre du CA du Hot Club Languedoc-Roussillon

-Alain Barde est le coordinateur - et le présentateur - des Causeries du Hot Club Languedoc Roussillon

 

- Photo : Sister Rosetta Tharpe (Extraite de la vidéo). Cliquez sur le visuel pour l'arandir

15/04/2020 JUBILEE STOMP PAR TUBA SKINNY813

 

 

Aujourd'hui, je vous propose une escale à La Nouvelle Orléans. Nous y retrouvons, sur Royal Street, la sympathique formation Tuba Skinny.

C'est la talentueuse cornettiste Shaye Cohn qui mène avec charisme et autorité sa formation. Elle est bien secondée par le tromboniste Barnabus Jones.

Voici

Jubilee Stomp

une des plus fameuses compositions du Duke.

Christian SABOURET   - Président du JAZZ HOT CLUB de BORDEAUX

13/04/2020 STORMY MONDAY812

Ce lundi ...STORMY MONDAY !

 

Petit bijou de 8 minutes…d'un formidable Blues, joué par Muddy Waters (gu,voc) :

 

Stormy Monday *

 

Vidéo signalée par notre ami Didier Tricard, membre de notre Hot Club Languedoc-Roussillon.

 

Dans l'un de ses chorus, Muddy Waters rend hommage au créateur de ce Blues : le très grand T. Bone Walker.

La prestation du trompette Clark Terry, ancien des phalanges de Cuivres du Count et du Duke, est fabuleuse ! Tant dans ses réponses à Muddy Waters, que dans son bouleversant solo.

Alain BARDE   - Membre du Hot Club Languedoc Roussillon

* Nice, Lundi 10 Juillet 1977

12/04/2020 DECES DU GUITARISTE BUCKY PIZZARELLI811

 

Les mauvaises nouvelles s'enchaînent dans le monde du Jazz. Ces derniers jours nous avons appris la disparition du pianiste et éducateur de la Nouvelle-Orléans, Ellis Marsalis, puis maintenant celle d'un autre musicien, le guitariste Bucky Pizzarelli, qui vient d'être, à son tour, victime du covid-19. John Paul Pizzarelli Sr - Bucky est le surnom que lui avait donné son père - était né le 9 janvier 1926, à Paterson ( New Jersey ). Il s'est éteint à son domicile à Saddle River ( New Jersey) le 1er avril dernier, à l'âge de 94 ans.

 

Après avoir servi dans l'armée américaine au cours du 2nd Conflit Mondial, il décide de devenir musicien professionnel. Tout au long des années 50 et 60, il va beaucoup jouer et enregistrer et sera également membre de l'orchestre du célèbre The Tonight Show  animé par Johnny Carson (pour N.B.C.). Il rejoindra  ensuite Benny Goodman puis s'établiera de façon définitive dans le New Jersey.

 

Bucky Pizzarelli utilisait une guitare à 7 cordes, au lieu de 6 habituellement, cette corde grave lui permettant ainsi de jouer les parties de basse, lorsqu'il jouait en solo ou en duo. Apprécié pour ses qualités de soliste et d'accompagnateur de talent, il deviendra très vite, à partir des années 70, un musicien incontournable de la scène new-yorkaise.

 

En 1979, Bucky Pizzarelli enregistra à Nice avec Stéphane Grappelli (piano et violon) un CD intitulé Duets, paru chez Black and Blue (916.2). Ce CD fut chroniqué dans le Bulletin du HCF 481.

En 1980, ses deux fils : John, le guitariste et chanteur, aujourd'hui bien connu, et Martin - le contrebassiste - se joindront régulièrement à lui. The Pizzarelli Trio - auquel il faut adjoindre la chanteuse Jessica Molaskey (l'épouse de John) - va enregistrer ensemble ou séparément à maintes reprises pour Arbors Records,  le sympathique label de Clearwater ( Floride), que dirigeait alors Mat Domber. Au cours de la période 1998-2010, sept CD de Bucky Pizarelli enregistrés chez Arbors furent chroniqués dans le Bulletin du HCF.

 

Admis au sein du New Jersey Hall of Fame en 2011, Bucky Pizzarelli avait ralenti ses activités ces dernières années après une carrière qui s'étendit sur sept décennies.

Michel LALANNE   Vice-Président du Jazz Bordeaux Hot Club

07/04/2020 THE CALIFORNIA FEETWARMERS810

Lors de mes recherches de vidéos sur le Net*, j'ai découvert un groupe américain que j'apprécie beaucoup.:

 

The California Feetwarmers,

 

Cette formation est composée d'un noyau de 6 à 8 très bons et joyeux musiciens et de quelques invités exceptionnels, que je vous laisse découvrir. Lors de certains solos, on devine que ces artistes ont bien écouté les musiciens noirs des années 30' ou  40'.

 

- Jazz Me Blues  et San (2014) se situent dans un club de danse où le groupe justifie son appellation de réchauffeurs de pieds.

- Nobody Knows You When You're Down and Out (2019) enregistré en studio.

Les accents de la chanteuse - Marisol "La Marisoul" Hernandez  - rappellent, sans doute possible, Bessie Smith. Quelle belle surprise !

- Un mélange de différents extraits (2017)

Viper Mad (2014) est le plus beau des morceaux de cette série. Cela, grâce à : une très belle pulsation et d'excellents solos, notamment d'un solo exceptionnel de la clarinettiste Chloe Feoranzo. Grâce également au vocal de Becky Lynn, non moins exceptionnel, qui fait de larges inflexions rendant son chant très lazy .

 

Deux sites Internet donnent des renseignements sur les California Feetwarmers : 

 

- Le site du groupe      et    - Sa très riche page Facebook.

Ralph BALLMER   

* Note du site : Ralph Ballmer sélectionne mensuellement les vidéos qui illustrent notre page Concerts Paris et Ile de France.

 

07/04/2020 DECES DU TROMPETTISTE BOB OJEDA809

Bob Ojeda fut, pendant un peu plus de quinze ans, l'un des piliers de la section des trompettes du Count Basie Orchestra. Il s'est éteint le 26 mars 2020, à Elmhurst - banlieue de Chicago (Illinois) - à l'âge de 79 ans.

 

Né à Austin (Texas), Bob Ojeda avait débuté sa carrière très jeune - à 18 ans - en jouant dans divers Big Bands et notamment ceux de Woody Herman et de Buddy Rich.

Durant la période 1970 - 1985, il sera amené à se produire avec quantité de musiciens et de chanteurs bien connus comme : Hank Jones, Thad Jones, Benny Carter, Duke Jordan, Joe Williams, Sarah Vaughan,  Lena Horne, Julie London... et dans les orchestres de Bill Holman et de Lionel Hampton. Parallèlement, à partir de 1980, il sera l'arrangeur musical du programme télévisé The Tonight Show présenté par Johnny Carson.

 

Au cours de l'année 1985 il entre dans le Count Basie Orchestra. C'est pour lui une forme de reconnaissance et de consécration. Il y demeurera jusqu'en 2001. Trompettiste mélodieux et intéressant (avec sourdine)*, il saura garder la confiance des trois leaders successifs de l'orchestre : le trompettiste Thad Jones (1985-1986), le saxophoniste et compositeur Frank Foster (juin 1986 - juillet 1995) et le tromboniste Grover Mitchell (1985-2001), chacun ayant eu un riche passé avec le Count lui-même. 

Bob Ojeda sera présent dans la plupart des enregistrements du Big Band, y compris ceux avec des invités de renom comme le guitariste et chanteur George Benson et la chanteuse Diane Schuur. Souvent sollicité, son nom apparaît dans une quarantaine de sessions.

Ces dernières années, il faisait partie de la petite formation qui accompagnait la chanteuse Petra van Nuis - The Recession Seven Band, dans laquelle il avait pour partenaire le saxophoniste Eric Schneider, lui-même ex Basieman du début des années 80.

 

Bob Ojeda, vu et écouté en direct à plusieurs reprises, laisse le souvenir d'un musicien sérieux et d'un homme discret.

Michel LALANNE   Vice-Président du Jazz Bordeaux Hot Club

- Cliquez sur la photo de Bob Ojeda pour l'agrandir

 

* Dans cette vidéo de Down for the Count (Jazz à Vienne 1997), Bob Ojeda prend un solo devant l'orchestre vers 2'50

05/04/2020 ELLIS MARSALIS - DROP ME OFF IN HARLEM808

 

En hommage au pianiste Ellis Marsalis qui vient de nous quitter, le 1er Avril 2020 à l'âge de 85 ans, lui aussi victime de la bête. Une pensée à sa famille et à ses quatre fils - Wynton (1961), Branford (1960), Delfeayo (1965) et Jason (1977) - eux aussi musiciens de talent. 

 

Ellis Marsalis a donc rejoint le Duke qu'il admirait. Écoutons-le justement dans une des plus célèbres compositions du Maître : 

 

DROP ME OFF IN HARLEM

 

version pleine de sensibilité et de bon goût (extraite de l'album Duke in Blue)

Christian SABOURET   Président du Jazz Bordeaux Hot Club

- Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

04/04/2020 QUARANTINE BLUES - VIDEO807

 

Quarantine Blues,

le titre ne manque pas d'humour !

 

A nos chères et chers confiné(e)s,

Lâchez tout et écoutez ce magnifique, ce splendide enregistrement Vidéo : Quarantine Blues publié par Sébastien Girardot. 

C'est clairement : le plus bel enregistrement réalisé en confinement que je connaisse. Un superbe blues, bien senti et bien balancé.

 

Quatre musiciens sont à l'œuvre (le TC Quartet) : 

- Tricia Boutté (voc) : Quelle superbe chanteuse ! la nièce de Lilian Boutté - Adrian Cox (ts) - Denny Ilett (gu)

Et bien sûr, Sébastien Girardot (b). L'entente entre ces quatres excellents musiciens est extraordinaire et bluffante... Compte tenu qu'ils ne se trouvent pas physiquement ensemble.

 

Sébastien ! On demande d'autres enregistrements vidéos en confinement... pour les confinés que nous sommes.

Ralph BALLMER   

Et quand vous aurez écouté Quarantine Blues, n'oubliez pas de soutenir ces musiciens du TC QuartetIls en ont bien besoin actuellement

 

- Photo du TC Quartet (confiné chacun chez soi) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir 

CONTACT

02/04/2020 FRANCOIS BALZER VIENT DE NOUS QUITTER806

Amateur passionné de jazz, François Balzer nous a quittés le 29 mars 2020, à l'âge de 90 ans, après avoir longtemps lutté contre une cruelle maladie. 

Depuis toujours abonné au Bulletin du HCF, il participa à sa Rédaction, notamment au travers de chroniques de disques, et ce jusqu'en 2015.

Il collabora aussi au Site Internet du Hot Club de France. Dans ce cadre, son action consista à y utiliser un Index Alphabétique des Musiciens Cités (dans le Bulletin du HCF), qu'il avait lui-même créé. Publié à l'origine sous forme d'un fascicule, cet index fut ensuite intégré en totalité sur le Site Internet, puis mis à jour par ses soins jusqu'en 2017 (il l'est toujours depuis). On trouve aussi sur ce Site Internet - à la rubrique Forum-Réagir - ses commentaires sur différents festivals ou concerts auxquels il avait assisté. 

Par ailleurs, il rédigeait très régulièrement des chroniques de disques, pour la revue Jazz Dixie Swing.

 

François Balzer était, de longue date, membre du HCF-Paris où il présenta un certain nombre de Cercles d'Etudes. Malgré sa discrétion naturelle, il s'y était fait de nombreux amis et, là encore, sa serviabilité ne connaissait pas de limites. 

 

Pour tout cela, nous tenions à lui rendre un hommage particulier.

 

Nous présentons à son épouse - qui l'a beaucoup soutenu dans sa dure épreuve - à son fils Philippe et à sa famille, nos plus sincères condoléances.

François ABON & Jean-François COUTIN   - Pour le HCF-PARIS

- Cliquez sur la photo de François Balzer pour l'agrandir

29/03/2020 SHAKE'EM UP JAZZ BAND805

Une escale à New Orleans avec, ce qui est plutôt rare, une formation entièrement féminine.

Il s'agit de Shake‘em up jazz band qui joue ici :

 

 

I Gotta Right to Sing the Blues  et  Savoy Blues

 

Cet Orchestre de rue, tout comme Tuba Skinny, connaît désormais une certaine notoriété. Il se produit en concert aux States mais aussi en Europe.

 

Shake‘em up jazz band a pour leader la bonne cornettiste Marla Dixon. L'excellente tromboniste Haruka Kikuchi (photo), dont le jeu rappelle  par ses accents et ses longs glissandos Kid Ory, est en vedette dans ce morceau.

A noter aussi la présence dans cette formation de la guitariste Molly Reeves, mais ici à la basse. Nous l'avions découverte à Ascona au sein des New Orleans Jazz Vipers.

Christian SABOURET   Président du Jazz Bordeaux Hot Club

- The Boy in the Boat, le nouveau CD de Shake‘em up jazz band, a été chroniqué par Christan Sabouret dans le Bulletin du HCF 685 (Décembre 2019).

- Voir le message de Pierre Ingrin intitulé Six fabuleuses musiciennes .

24/03/2020 DECES DU SAXOPHONISTE MANU DIBANGO804

Manu Dibango est décédé, à Paris - mardi 24 Mars 2020 - des suites d'une infection par le Covid 19. Il était âgé de 86 ans.

Ce multi-instrumentiste, leader et chanteur Camerounais, était particulièrement saxophoniste ténor et alto. Il interprétait différents styles de musique, dont des musiques africaines. Il savait aussi jouer du Jazz authentique.

 

Pour lui rendre hommage, je vous propose d'écouter et de visionner quelques extraits de concerts : 

 

- Blackstick , avec Claude Luter et le Gérard Badini Big Band (1989)

 

- Oh When the Saints Go Marchin In, avec le Dany Doriz Big Big Band (2015) au Festival Les Voix au Chateau de Negrepelisse (F.82)

 

- De Sidney Bechet à Lionel Hampton, avec Dany Doriz  

Marie-France DEMBELE    Membre du Hot Club de France

23/03/2020 THEM THEIR EYES803

Malgré le corona virus, le Jazz Hot Club de Bordeaux pense à vous…

 

J'ai choisi, pour vous, cette fumante version de Them their eyes (Avec ces yeux-là) de 1967. Buddy Tate au saxophone ténor (à gauche sur la photo) y est époustouflant et Milt Buckner à l'orgue Hammond ( à droite sur la photo) l'est tout autant. 

Un morceau au Swing craze qui ne peut laisser insensible. Ambiance jubilatoire portée, notamment, par les exhortations de Milt. 

 

Un morceau d'anthologie !

 

Restez chez vous mais... Keep Swingin'

Christian SABOURET    - Président du Jazz Hot Club de Bordeaux

- Ce Them Their Eyes est extrait d'un CD Black and Blue.

- Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

22/03/2020 LOVE IS HERE TO STAY802

 

Et voilà le Jazz Hot Club de Bordeaux 2.0 ! *

 

Love Is Here To Stay : C'est d'abord un exposé du beau thème de Gershwin - sa dernière composition avant de mourir, avec des paroles écrites à sa mémoire au retour des funérailles par son frère Ira - par Ben Webster au saxo ténor, suprêmement détendu, pardon…super relax !

Suit une Billie Holiday (photo) en parfaite forme - on est en 1957, au studio Verve de Norman Granz - qui va swinguer en souplesse, certes, mais de plus en plus. Derrière elle, la trompette bouchée d'Harry Edison fait monter la pression, entretenue au chorus suivant par Jimmy Rowles (piano) et Barney Kessel (guitare), tous deux très bons. 

Le final, qui voit le retour de Big Ben s'insinuant dans le sobre contre-chant de Sweets, est tout simplement  la quintessence du swing !

Ah, j'oubliais ! Ça respire le bonheur de jouer ensemble, sans se faire de l'ombre, sans chercher à tirer la couverture à soi…

 

Et, en prime, il y a les paroles (si vous cliquez sur Plus en dessous du titre).

Michel JUY   - Membre du Jazz Hot Club de Bordeaux

*2.0 = Expression qui appartient au concept « Web 2.0 » désignant les technologies qui suivent la forme initiale du web. Le 2.0 favorise l’échange entre les utilisateurs et la création de réseaux sociaux.

- Photo de Billie Holiday - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

12/03/2020 MICHEL & CESAR PASTRE QUARTET AU JAZZ CAFE MONTPARNASSE801

Mardi 10 Mars 2020 - Ce n'est pas vrai ! Contrairement à ce qui a été dit, nous étions plus nombreux dans la salle que les musiciens sur la scène*. D'accord, pas de beaucoup ! Ce qui fut bien dommage, vu la qualité du Quartet qui nous était présenté :

 

Michel Pastre en très grande forme, emmène irrésistiblement l'orchestre. Dès sa première note, le swing haletant, l'extraordinaire inventivité dont il fait preuve le situent au plus haut niveau. Sa fougue ne se dément pas tout au long de ses solos, souvent de longue durée et, on souhaiterait qu'ils durent encore davantage !

Chose incroyable, la tension ne se relâche pratiquement pas ensuite. Stimulés par l'infaillible François Laudet, solide, attentif et brillant en solo, les deux autres solistes n'ont pas le choix et se lancent dans de superbes improvisations.

- Cesar Pastre, à l'orgue (photo), est un disciple de Wild Bill Davis et nous adorons. Il confirme ses grandes qualités que nous avions appréciées à Montargis avec Drew Davies et Denise Gordon - Gille Réa (à la guitare), que nous connaissons moins, nous a dit avoir été influencé par Wes Montgomery, mais aussi par Kenny Burrel, Barney Kessel et par… Ella Fitzgerald, qu'il a beaucoup écoutée. 

Tous les tempos nous ont été longuement joués. Des balades : Tenderly et Body and soul, des tempos moyens : April in Paris, On the sunny side of the street, Speak softly love (Le Parrain) et des tempos rapides : Bottom's up ou Flying home.

 

 Une superbe soirée ! Avec un type de formation - sax, orgue, guitare et batterie - qui eut un grand succès dans les années 50 et 60. Si vous aimez, n'hésitez pas, c'est très bon et original... En particulier grâce au jeu de Cesar Pastre.

Jacques BESSE**   Membre du Hot Club de France

* conséquence de la crise du Coronavirus !

** avec la collaboration de François Abon

- Photo ( Annie Bouscaillou) : Cesar Pastre à l'orgue - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

11/03/2020 BOOGIE WOOGIE TRAIN DE JEAN-PAUL AMOUROUX800


Et nous voici repartis sur les lignes ferroviaires du Boogie Woogie Train. Un vrai plaisir que de se laisser entraîner par ce rythme endiablé des roues sur des rails qui étaient suffisamment courts pour nous parler…toc tac t

 

L'un de mes amis, passionné de Jazz, m'a donné, à moi passionné de trains, le CD Boogie Woogie Train de Jean-Paul Amouroux.

J'ai plongé dans les 20 pages du livret très ferroviaire du Boogie Woogie Train. Il est tout à fait remarquable. Le rapprochement bogie/ boogie est amusant, tout à fait pertinent.

Et visiblement Jean-Paul Amouroux a apprécié sa visite du musée de Mulhouse.

Le train, bien compris, est de loin la façon la plus civilisée de se déplacer, et la seule qui offre un bercement vraiment musical. Quant à la loco…Honegger a tout compris avec sa Pacific 231 et son merveilleux mouvement symphonique.

 

Musique classique, jazz, tout convient au ferroviaire…circulation musicale avant tout ! 

Gérard de BOISSIEU   

Note du site : Jean-Paul Amouroux dispose toujours, à la vente, de la plupart des CD qu'il a enregistrés. N'hésitez pas à le contacter à ce sujet.

 

- Boogie Woogie Train ( Swingland 25) a été chroniqué dans le Bulletin du HCF  507 de Novembre 2011


HOT CLUB DE FRANCE 2020