FORUM RÉAGIR
 
VOUS AVEZ LA PAROLE !

Si vous désirez faire connaître votre opinion, communiquer une information, faire une proposition, donner une réponse, UNIQUEMENT sur un sujet relatif au jazz authentique, soumettez-nous votre message. (Il s'agit d'un FORUM en différé et non d'un Dialogue interactif).

Merci de nous tenir informés de vos réponses, des réactions, des résultats et des commentaires à hcf@noos.fr

Send Comments mail@yourwebsite.com Tuesday, May 09, 2017

Ecrivez votre texte dans l'email, après avoir cliqué sur le lien ci-dessous,
(A la fin de votre message indiquez toujours vos NOM,PRENOM et EMAIL)
Après validation, votre message - ou son adaptation - sera publié dans l'un des forums du site.
<<
précédente
 page 2/35 (du 09/02/2018au 04/06/2018 
suivante
>>
<<
<
page 2/35
>
>>
04/06/2018 JAZZASCONA 2018 - LES POINTS FORTS DE LA PROGRAMMATION (1)671

 

Le prochain festival JazzAscona aura lieu du jeudi 21 juin au dimanche 1er juillet 2018 à Ascona, en Suisse dans la province du Tessin.

Pour la 34e édition de ce festival consacré - presque exclusivement - à toutes les musiques de la Nouvelle-Orléans, le directeur artistique Nicolas Gilliet a programmé un nombre assez important de musiciens américains et européens qui viennent à Ascona pour la première fois ou qui s'y produisent rarement.

 

 - Citons tout d'abord, les deux têtes d'affiche : 

  • Le batteur Bernard ‘' Pretty ‘' Purdie (photo) qui sera au sein d'une formation où l'on retrouvera le bassiste et chanteur Roy Bennett,
  • Le saxophoniste Pee Wee Ellis - vu et entendu, en 2012, avec Lillian Boutté - qui, cette fois, est l'invité d'un orchestre italien jouant le répertoire de James Brown. 

- Parmi les nouveaux venus : - Le Nola All Stars Band, formation à géométrie variable, dirigée par l'excellent bassiste Roland Guérin avec au piano Kyle Roussel - Les chanteuses Quiana Lynell , Meshiya Lake et Jennifer  Jenesis, J.J.Thames (Soul de Détroit) - Le groupe de R'nB du bassiste Jeff Tyson( J.T.) composé de 9 membres dont 3 vocalistes - The Andrews Family Brass Band dirigé par le trombone et chanteur Glen David (Andrews) - The Young Swangers , un quintet de jeunes musiciens new-yorkais, sous la houlette du batteur Bryan Carter -The Boogie Connection, trio du pianiste allemand Thomas Scheytt .

Lire la suite ci-dessous 

Jacques BESSE (HCF) & Michel LALANNE (BHC)   

Photo : Bernard Pretty Purdie (cliché : Jazzascona) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

04/06/2018 JAZZASCONA 2018 - LES POINTS FORTS DE LA PROGRAMMATION (2)670

Du jeudi 21 juin au dimanche 1er juillet 2018, nous retrouverons aussi, avec plaisir, plusieurs fidèles de ce rendez-vous de fin juin à JazzAscona : 

- Les pianistes David Paquette (34e année de présence), le jeune et prometteur Luca Filastro, The Keeper of the Flame : Mitch Woods, dans un hommage à Fats Domino - Le JazzAscona Social Club avec Thomas L'Etienne (cl), Uli Wunner (cl,ts), Patrick Artero (tp) et Ole Fessor Lindgreen (tb.) plus La Section Rythmique - La chanteuse Denise Gordon pour l'habituel concert de Gospel et en soirée finale - Le chanteur Randolph Matthews et son Afro Blues Project - Le tandem Michael Watson (tb) et Frank Salis (org) - Le groupe italien Sugar Pie & The Candy Men  - La chanteuse suédoise de Paris : Ellen Birath & the Shadow Cats - La Section Rythmique, avec D.Blenkhorn - S. Girardot - G.Nouaux, sera présente durant toute la durée du festival - Le Geoff Bull International Jazz Band, un septet du nom du leader et trompettiste australien - Tribute to Stuff Smith & Joe Venuti avec le Mauro Porro trio -  Hommage à Fats Waller par The Fats Boys (avec Thomas Winteler à la clarinette), qui obtinrent, en 2017, l'Ascona Jazz Night Winner.

 

Deux soirées spéciales sont annoncées : 

• Vendredi 22 juin : Hommage à Benny Goodman par le Big Band du clarinettiste italien Paolo Tomelleri. Ce dernier rejouera, en sextet, Jeudi 28 juin.

• Dimanche 24 juin : Concert, puis remise du Swiss Jazz Award 2018 au trompettiste Franco Ambrosetti , accompagné pour l'occasion par le remarquable pianiste Dado Moroni et son trio.

 

 Comme chaque année, à JazzAscona, plus de 200 musiciens sont annoncés et près de 200 Concerts sont prévus. Il y en aura pour tous les goûts, à toutes les heures de la journée.

 

Jacques BESSE (HCF) & Michel LALANNE (BHC)   

Photo : Uli Wunner (sax) et Thomas L'Etienne (cl) - JazzAscona Social Club - Cliché Jazzascona

- Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

03/06/2018 MES SOIRÉES AVEC NICOLLE669

Mardi 29 mai et mercredi 30 mai 2018, Nicole Rochelle est venue chanter au Jazz Café Montparnasse. J'ai eu la chance et le plaisir de pouvoir assister à ces deux soirées complémentaires car, à chaque fois, elle montra une face différente de son talent : 

- Mardi soir, avec le Quartet de Corentin Giniaux, dans le répertoire de Billie Holliday

- Mercredi soir dans la formation Nikki et Jules, en trio avec Julien Brunetaud (p) et Bruno Rousselet (dr)

 

La soirée de mardi nous a permis de réécouter l'excellent bassiste Lee Barker et de redécouvrir Corentin Giniaux que nous avons trouvé bien meilleur au saxophone- ténor qu'à la clarinette.  Le programme était voisin de celui qu'elle jouait avec le Swiss Yerba Buena Orchestra (Lover man, Morning low, Fine and mellow). Quelle belle chanteuse !

 

Mercredi soir changement de look - elle avait des tresses - avec ses vieux compères, dans le show que Nicolle et Julien donnent ensemble : Joséphine Baker (I got you under my skin), le Boogie (Boogie Woogie country girl), le Blues (Kansas City), la musique de La Nouvelle-Orléans - en particulier un The Saints inspiré de celui de Dr John - et leurs compositions (Angel kiss , Mountain blues ...). Avec, en plus, une composition inédite car ils travailleraient ensemble à un nouveau CD. Il me semble qu'avec un batteur, ils sonnent encore mieux qu'en duo.

 

Nicolle, revient nous voir plus souvent... Tu nous as manqué ! 

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de France

Julie Saury était dans la salle pour les applaudir et, hélas, pas sur scène !

 

-Photo de Nicolle Rochelle : Cliquez sur le visuel pour l'agrandir

28/05/2018 WYNTON MARSALIS : UNITED WE SWING668

Un CD de Wynton Marsalis intitulé United we swing vient de paraître sous le label Blue Engine Records. Il restitue des extraits de galas - entre 2003 et 2007 - lors desquels le septet de Wynton Marsalis accompagna des chanteurs et chanteuses d'horizons fort variés. 

En dépit de la qualité moyenne de certains vocalistes - du point de vue jazz - les arrangements, l'accompagnement et le swing de l'orchestre justifient l'intérêt de ce CD. 

Le batteur Herlin Riley notamment est excellent, voire même exceptionnel. Wynton Marsalis l'est tout autant, aussi bien quand il s'inspire de Louis Amstrong ou de Clark Terry que quand il s'exprime de sa propre manière. Winton Marsalis s'y montre par ailleurs, aussi bon pianiste que chanteur.

 

A titre d'illustration de ce commentaire, on écoutera avec intérêt deux extraits du CD :

- avec Eric Clapton

- avec John Mayer (voc,gu), dans la lignée de George Benson et de Pizzarelli

 

Une chronique détaillée de ce recueil paraîtra dans un prochain Bulletin du HCF

Raphaël AUBIN   

À titre personnel, je voudrais remercier ici notre ami Jean-Marie Hurel de m'avoir fait mieux connaître Wynton Marsalis, lors d'un Cercle d'Etudes du HCF Paris, en 2017 (R.A.)

24/05/2018 LE JAZZ : UNE ARME SECRÈTE667

 

Dimanche 20 mai 2018 à 22 heures, la chaîne Arte a diffusé un documentaire de 87 minutes intitulé : Le jazz, une arme secrète. Ce film musical relate une démarche des États-Unis en 1956 vis-à-vis de l'influence de l'Union soviétique (Guerre Froide)

Dans le cadre de la lutte contre la ségrégation aux Etats-Unis, les musiciens noirs américains y émettent leurs opinions, dont une déclaration au vitriol de Louis Armstrong.

 

 

Je vous recommande de regarder absolument ce documentaire musical, qui est diffusé en Replay  jusqu'au 18 juin 2018.

Marie-France DEMBELE   - Membre du Hot Club de France

18/05/2018 SUR LA CROISIÈRE JAZZ DE JEAN-PIERRE VIGNOLA666

Fin Avril/début Mai 2018, dans le Bassin Méditerranéen et le proche Atlantique, j'ai participé, en tant que passager, à la croisière Jazz'en Mer TMR, dont Jean-Pierre Vignola assurait la programmation musicale.

Pendant 12 jours, nous avons eu droit, chaque jour ou presque, à 2 jam-sessions Apéro-Jazz et à un concert au théâtre, suivi d'une autre jam au Jazz Club... jusqu'au bout de la nuit.

Au cours de ces nombreuses heures de musique, il n'y eut pratiquement pas de déchets. Il est absolument incroyable que cette trentaine de musiciens soient tous parvenus à rester à ce haut niveau, quelles que soient l'heure et les circonstances !

 

Je ne mentionnerai ici que quelques moments-clés. Des instants magiques pour moi, au cours desquels nous avons entendu des interprétations d'anthologie : - Une interprétation de Blue and sentimental par Nicolas Montier au saxo-ténor, à faire sortir de sa tombe Herschell Evans … pour applaudir ! Nicolas jouait au sein du Paris Swing Orchestra de Marc Richard. - Une soirée Boogie System de Jean Pierre Bertrand avec succession de titres swinguant, dont quelques blues low down, qui nous faisaient croire que nous n'étions pas en mer, mais sur le Mississippi. - Guy Bonne, en Jam, dans le rôle de Benny Goodmann et Nicolas Peslier dans celui de Charlie Christian, son idole. - Claude Braud qui, quelle que soit la formation dans laquelle il joue, quels que soient ses partenaires, développe un son d'une ampleur unique, avec un growl toujours présent, des phrases scandées et expressives, au swing dévastateur. Claude Braud, c'est un rugissement qui vient du tréfond de son être ! - Patrick Bacqueville, sa voix et son trombone ! Quelle que soit son admiration pour Lawrence Brown, ses racines restent J-C. Higginbotham, Sandy Williams et Dickie Wells.

 Aucun de ces musiciens ne joue seulement juste comme un grand ancien. Leurs inspirateurs sont là, mais ils n'en font pas seulement de pâles copies. Ils ont leur propre style et leur propre langage. La tradition se perpétue, mais chacun y ajoute sa personnalité, son inspiration. Ceci témoigne que notre Jazz authentique est toujours bien vivant.

 

 Jean-Pierre Vignola a réussi à réunir, pour cette croisière, la fine fleur des musiciens français de Jazz . Comment s'étonner alors qu'avec des artistes de ce calibre - tous solistes et improvisateurs de talent - les diverses formations nous aient procuré cette profusion d'exellente musique et de moments inoubliables. Leurs prestations auraient toutes mérité d'être enregistrées et diffusées … par des professionnels de l'audio et de la vidéo !

Alain BARDE   - Hot-Club Languedoc-Roussillon

- Un compte-rendu détaillé de cette croisière Jazz - par Alain Barde - sera publié dans un prochain numéro du Bulletin du HCF.

- Sept vidéos des concerts peuvent déjà être visionnées sur la page Facebook de Christian Chapotat. D'autres seront placées sur le site du Hot Club Languedoc -Roussillon.

17/05/2018 TUBA SKINNY EN FRANCE 665

 

 

Mardi 15 mai 2018 à Saint Jean de Braye (orléanais), dans le cadre des concerts organisés par du blues O' swing, nous sommes allés écouter Tuba Skinny. C'était leur premier concert français, dans le cadre d'une tournée européenne. La salle était comble.

Tuba Skinny est un vrai orchestre de 8 musiciens, qui jouent souvent ensemble  - certains depuis 8 ans - et cela s'entend. Avec l'aide de Pierre Ingrin - Responsable Artistique de l'Association du blues O' swing  - voici la Composition de l'orchestre - Photo (cliquez sur le visuel, pour l'agrandir) de gauche à droite : Craig Flory (cl), Shaye Cohn (cornet et leader), Barnabus Jones (trombone), Erika Lewis (chant et grosse caisse), Jason Lawrence (banjo à 6 cordes), Greg Sherman (guitare avec résonateur, chant), Todd Burdick (Tuba), Robin Rapuzzi(Washboard).

 

La problématique des fanfares, où le décalage entre la caisse claire et la grosse caisse donne souvent une impression de brouillon, 'est réglé ici, car le washboard donne un son qui se coordonne mieux. Autre surprise, un guitariste (également bon chanteur) et un joueur de banjo jouant ensemble.

Le leader de l'orchestre, la trompettiste Shaye Cohn - fille de Joe Cohn et petite-fille d'Al Cohn - dirige avec autorité et bon goût les collectives, avec l'aide du clarinettiste Craig Flory et du trombone Barnabus Jones. À la trompette, Shaye a un style parfaitement dans la ligne des musiciens de La Nouvelle-Orléans. Dommage qu'elle ne prenne pas plus de soli.

La chanteuse Erika Lewis, que nous avions entendue longuement à Ascona, a gagné en maturité et en assurance. Elle est bien soutenue par le guitariste.

Le répertoire : énormément de Blues, des morceaux anciens de Duke et leurs propres compositions. Ils ne se ménagent pas sur scène et nous ont donné un long concert. 

Une excellente soirée !

Deux regrets : - Les musiciens auraient dû venir au bord de la scène se faire applaudir , au lieu de fuir en coulisses à la fin du concert . Ce que le public aurait fait avec grand plaisir. - Nous n'avons pas eu droit à la présentation des musiciens pendant le concert : Étrange !

 

Jacques BESSE   - Membre du Hot Club de France

Note du site : Vous pouvez encore voir et entendre Tuba Skinny en France :

- Vendredi 18 Mai à L'Endroit Vaise à Lyon (F.69)

- Du Samedi 19 au Lundi 21 Mai au Festival Jazz aux Sources de Chatel-Guyon (F.63)

- Mercredi 23 Mai au Chateau de Massillan à Uschaux (F.84)

- Jeudi 24 Mai au Studio Swingcat de Montpellier (F.34)

04/05/2018 ERIKA LEWIS - LA CHANTEUSE DE TUBA SKINNY664

En mai 2018, l'orchestre de La Nouvelle-Orléans Tuba Skinny va faire une tournée en Hollande, en Belgique et en France. Ils seront huit dont Erika Lewis, la chanteuse de l'orchestre depuis sa création en 2009.

Erika Lewis est une très grande chanteuse qui semble avoir deux influences majeures : Bessie Smith et la Country Music. 

- Elle dirige un orchestre de Country Music, The Lonesome Doves, où l'on retrouve l'autre femme de l'orchestre Tuba Skinny - Shaye Cohn - au violon et au chant.

- Dans le livre la Rage de Vivre (Really The Blues), Mezz Mezzrow compare Bessie Smith à un lance-flammes. C'est ce lance-flammes que je retrouve chez Erika Lewis, notamment dans deux des albums de Tuba Skinny : Garbage Man et Pyramid Strut.

En ce qui concerne Erika Lewis, mieux vaut ne pas tenir compte de sa prestation dans l'album Blue Chime Stomp de Tuba Skinny. La chanteuse y est mal enregistrée et le piano est un demi-ton trop bas !

 

Malgré sa récente maternité, Erika Lewis a décidé de faire cette tournée européenne. Je m'en réjouis. 

Le phrasé, la mise en place, son répertoire, ses mailloches ...tout est original. Jubilatoire où bouleversante, dynamique où lazy, elle est toujours remarquable !

Pierre INGRIN   Membre du Hot Club de France

- Cliquez sur la photo d'Erika Lewis pour l'agrandir

 

- Tous les albums de Tuba Skinny peuvent être écoutés dans leur intégralité - et gratuitement - sur le Site Internet bandcamp. De plus, sur Youtube, les vidéos de Tuba Skinny sont innombrables ce qui permet de vérifier les tonalités habituelles des morceaux.

02/05/2018 JAZZASCONA 2018 - THE NEW ORLEANS EXPERIENCE - PRÉPROGRAMME663

Le Festival JazzAscona se déroulera du Jeudi 21 juin au Dimanche 1er juillet 2018 sur 5 podiums, à Ascona (Suisse) en bordure du Lac Majeur et dans quelques restaurants du centre de la ville.

Cette année, le programme établi par Nicolas Gilliet propose beaucoup de nouveaux venus, mais aussi quelques vétérans des scènes jazz, soul, et même funk. 

Parmi les artistes les plus connus : - le saxophoniste Pee Wee Ellis qui fit les beaux jours de l'orchestre de James Brown dans les années 60. On le vit, en 2012, à JazzAscona avec Lillian Boutté  - Le batteur vétéran Bernard Pretty Purdie qui a enregistré plus de 1000 disques, dont le célèbre  What a wonderful world  de Louis Armstrong.

Les musiciens jazz-jazz sont aussi nombreux mais moins célèbres que les deux têtes d'affiche : 

- Les pianistes David Paquette et Mitch Woods, dans un hommage à Fats Domino - Le jeune tromboniste Michael Watson qui revient avec l'organiste suisse Frank Salis - La chanteuse Denise Gordon qui va animer le traditionnel concert gospel - Le JazzAscona Social Club avec 4 souffleurs : Thomas L'Etienne et Uli Wunner (cl et sax), Patrick Artero (tp) et Ole Fessor Lindgren (tb).

Parmi les autres, citons : - Les Swinging Buddies avec 2 excellents musiciens italiens : le clarinettiste Alfredo Ferrario et le pianiste multi style  Luca Filastro, ainsi que   - le septet Geoff Bull International Jazz Band du nom du trompettiste (et leader) australien.

Les orchestres américains comprennent peu de musiciens très connus, au-delà de ceux cités ci-dessus : -The Nola All Stars Band du bassiste Roland Guerin, avec le pianiste Kyle Roussel, accompagnera Quiana  Lynell ; - Une formation de R&B Nouvelle-Orleans : Jeff Tyson & Ka-Nection - Glen David Andrews viendra avec la nouvelle vague de la famille Andrews dans l'habituel Brass Band -un quintet de jeunes new yorkais autour du batteur-chanteur Bryan Carter. Nous découvrirons aussi 2 chanteuses : Meschiya Lake et JJ Thames (Detroit Soul et R'nB').

Mentionnons aussi que la soirée du Vendredi 22 Juin sera un hommage à Benny Goodman par le grand orchestre du clarinettiste Paolo Tomelleri et que, au cours de celle du Dimanche 24 Juin, le Swiss Jazz Award sera remis au trompettiste tessinois Franco Ambrosetti accompagné, pour l'occasion, du trio du remarquable pianiste Dado Moroni.

La délégation française comprendra : La Section Rythmique (Nouaux, Girardot, Blenkhorn), notre suédoise parisienne préférée Ellen Birath & the Shadow Cats, le chanteur David Costa Coelho, qui évoquera Louis Prima, et de nombreux accompagnateurs des chanteuses de La Nouvelle-Orléans.

Michel LALANNE & Jacques BESSE   

23/04/2018 PRIX DU HOT CLUB DE FRANCE 2017662

 

 

Le Hot Club de France a décerné ses prix 2017 pour les CD, DVD et Livres

chroniqués dans le Bulletin du HCF (organe officiel musical du Hot Club de France), au cours de l'année 2017 :

 

 

 

 

- GRAND PRIX EX AEQUO :

à Jerôme Etcheberry - Michel Pastre - Louis Mazetier

pour leur CD : 7:33 to Bayonne

Jazz aux Remparts JAR 64024

Chroniqué dans le Bulletin du HCF n° 657

 

et à Pierre Christophe Quartet

pour son CD :Live ! - Tribute to Erroll Garner

Camille Productions MS 022017

Chroniqué dans le Bulletin du HCF n° 660

 

- PRIX CONCERTS INÉDITS :

à Black & Blue

pour sa série de CD :“Nice Jazz 1978

Chroniqués dans les Bulletin du HCF nos 659 & 662

 

- PRIX RÉÉDITIONS :

à Frémeaux & Associés

pour leurs deux CD : “L'Aventure du Jazz, FA 5666 et

The Drums by Jo Jones, FA 5472

Chroniqués dans les Bulletin(s) du HCF nos 660 & 664

 

- PRIX DVD :

à : Nicolle Rochelle & Swiss Yerba Buena

pour leur DVD :“Le Blues de Billie Holiday

SwissYerba.com

Chroniqué dans le Bulletin du HCF n° 661

 

- PRIX LIVRE :

à : Willard ‘Woody' Woodward

pour son livre : Milt Buckner

The Life and Music of a Unique Jazz Pianist and Organist

Editions Willard E. Woodward

Chroniqué dans le Bulletin du HCF n° 660

 

 

 

Ce palmarès des Prix du Hot Club de France 2017 est publié dans le Bulletin du HCF n° 668 de mars 2018, 

 

 

Dominique BRIGAUD    Coordinateur du comité d'attribution des Prix du Hot Club de France

- Pour chaque prix, cliquez sur le lien (bleu) pour commander.

- Une synthèse de ces distinctions est présentéesur la page PRIX DU HOT CLUB DE FRANCE avec visuels et chroniques (en cliquant sur les visuels)

09/04/2018 BULLETIN DU HCF 2017 - MEILLEURS CD DVD ET LIVRES661

 MEILLEURS CD, DVD & LIVRES

CHRONIQUÉS EN 2017

dans le

Bulletin du HCF

 

Au cours de l'année 2017, le Bulletin du HCF (organe musical du Hot Club de France) a chroniqué 82 CD, DVD et livres. 

La liste ci-dessous recense l'ensemble de ceux que nous vous recommandons tout particulièrement. Ils sont classés par ordre alphabétique. Le numéro du Bulletin du HCF, dans lequel le document est chroniqué est signalé, entre parenthèses, en fin de lignes (B ...)

 

 

CD

Harry ALLEN ‒ Soul of My Life, Kang & Music KACD 0705 (B 661)

Henry Red ALLEN ‒ & His New York Orchestra, 1929-1930, JSP Records JSP4243 (B 658)

L'AVENTURE DU JAZZ, Vol. 1 & 2 1969-1972, Frémeaux & Associés FA 5666 (B 660)

 

Count BASIE BIG BAND – Live in Berlin 1963, Jazz Line N 77 026 (B 660)

George BENSON ‒ Original Album Series, Warner Music 8122 79836 (B 658)

BLM Quartet – Me ‘n' You, Jazz aux Remparts JAR 64025 (B 663)

Julien BRUNETAUD – Playground, Brojar Music (B 658)

 

Ray CHARLES Orchestra – ZURICH 1961, TCB Music SA. TCB 02 (B 662)

CHAUDS SEPT DU PÈRE MOREL (LES)‒ Lebaron 75006/1 (B 663)

Pierre CHRISTOPHE Quartet ‒ Tribute to Erroll Garner, Camille Production MS 022017 (B 660)

 

Jackie DAVIS – Five Classic Albums, Avid Jazz EMSC 1202 (B 663)

Bill DOGGETT – Bill Doggett and His Combo, CD Blue Moon BMCD 882 (B 659)

Fats DOMINO ‒ The Indispensable, 1949-1962, Frémeaux & Associés FA 5692 (B 666)

 

Duke ELLINGTON ‒ At The Alhambra, Coll. Jazz in Paris, Decca 537 599-S 2017 (B 658)

Duke ELLINGTON – The Treasury Shows Vol. 22,Storyville D.E.T.S. 903 9022 (B 663)

Duke ELLINGTON – The Treasury Shows Vol. 23, Storyville D.E.T.S. 903 9023 (B 664)

Duke ELLINGTON – Oct-Nov 1958, Coll. Live in Paris, Frémeaux & Associés FA 5682 (B 665)

ETCHEBERRY-PASTRE-MAZETIER ‒ 7:33 to Bayonne, Jazz aux Remparts JAR 64024 (B 658)

 

Tiny GRIMES – Five Classic Albums, Real Gone Jazz CD 595 (B 666)

Earl HINES ‒ The All Stars, featuring Muggsy Spanier, Acrobat ADDCD3174 (B 658)

Helen HUMES ‒ Nice Jazz 1978, Black & Blue 1001 (B 659)                                                                      

Dick HYMAN ‒ At the Sacramento Jazz Festivals 1983-1988, Arbors ARCD 19451 (B 661)

 

Mahalia JACKSON ‒ Intégrale vol.14, Frémeaux & Associés FA 1324 (B 658)

Mahalia JACKSON ‒ Intégrale vol.15, Frémeaux & Associés FA 1325 (B 663)

Mahalia JACKSON ‒ Intégrale vol.16, Frémeaux & Associés FA 1326 (B 665)

Illinois JACQUET‒ Nice Jazz 1978, Black & Blue 1004 (B 662)

Elmore JAMES – The Essential Recordings, Primo PRMCD 6208 (B 659)

*Jo JONES ‒ The Drums by Jo Jones, Frémeaux & Associés FA 5472 (B 664)

Jonah JONES ‒ Nice Jazz 1978, Black & Blue (B 662)

 

François LAUDET Quintet + One ‒ “Gene Krupa Project”, Autoproduction (B 663)

Nice All Stars ‒ Black and Blue BB 991.2 (B 663)

One More Time Jazz Band ‒ Autoproduction (B 664)

Michel PASTRE 5tet, Invités Dany DORIZ & Ken PEPLOWSKI, Autoproduction (B 664)

 

Savory Collection, Vol. 3 ‒ Fats Waller & Friends, National Jazz Museum in Harlem (B 664)

Carrie SMITH ‒ Nice Jazz 1978, Black & Blue 1000 (B 659)

Claude TISSENDIER ‒ Swingin' Bolling – Borsalino, Black and Blue BB 818.2 (B 663)                                                                                                  

TUBA SKINNY ‒ Blue Chime Stomp” & Tupelo Pine, autoproduction (B 666)

Gerald WIGGINS – Four Classic Albums, Avid EMSC 1191 (B 664)

Mary Lou WILLIAMS ‒ Nice Jazz 1978, Black & Blue 1002 (B 659)

 

DVD                                                                   

Fats DOMINO ‒ Live in Europe, Smith & Co SDVD 1113 (B 665)

Nicolle ROCHELLE / SWISS YERBA BUENA ‒ Le Blues de Billie Holiday, autoproduction (B 661)

 

LIVRE

MILT BUCKNER, The Life and Music of…, par Willard Woodward, Éd. W. E. Woodward (B660)

Dominique BRIGAUD    Rédacteur en Chef du Bulletin du HCF

- S'abonner au Bulletin du HCF : Profitez de l' OFFRE DECOUVERTE 

- Acheter des ANCIENS NUMEROS du Bulletin du HCF

 - Cette liste des Meilleurs CD, DVD et Livres a été publiée dans le Bulletin du HCF 668 (Mars 2018) 

 - Si vous rencontrez des difficultés à trouver l’un de ces CD, Livre ou DVD, n’hésitez pas à Nous Contacter Via Notre Site, pour que nous puissions vous orienter.          

08/04/2018 NUITS JAZZ ET BOOGIE PIANO DE JEAN-PIERRE BERTRAND660

 

Samedi 7 Avril 2018 au Bal Blomet de Paris.

Quelle soirée ! Courte, mais dense…Un véritable feu d'artifice de musiciens, tous au sommet de leur art. Nous avons été emportés par une vague de Swing qui a ravi les oreilles d'un public très divers. Pour ma part, j'avais convié six amis, plus ou moins connaisseurs en Jazz mais sensibles à La Musique. Tous ont apprécié cet enchaînement d'interprètes dont les qualités ne sont plus à démontrer, mais dont le plaisir à jouer était palpable

Nous avons eu droit à des Boogie endiablés, à du Stride de haute volée, à des Blues et des balades d'une sensibilité à fleur de peau.

 

En plus des prestations de chacun des musiciens, qui volaient haut, nous avons pu apprécier des duos Boogie complices et enfiévrés : 

- Entre le benjamin Nirek Mokar et le senior Jean-Paul Amouroux, 

- Entre Jean-Pierre Bertrand et Frank Muschalle, 

- Ou, plus improbables et pourtant réussies entre Boogie et Stride : Jean-Pierre Bertrand et Frank Muschalle face à Louis Mazetier…

Tous appuyés par une section rythmique de vétérans, Enzo Mucci à la contrebasse et Michel Denis à la batterie ... des valeurs sûres. 

Pour couronner le tout, les interventions de Claude Braud, faisant rugir son ténor et démontrant, une fois de plus, qu'il est l'un des tout meilleur sur cet instrument, en France et bien au-delà. 

Un seul regret : les contraintes horaires du lieu qui mirent à la porte des spectateurs et des musiciens qui auraient bien voulu continuer la fête . La perpétuer, comme au bon temps des Nuits du Lutétia !

 

Alain BARDE   Hot Club Languedoc-Roussillon

- Photo (Christian Chapotat) : Louis Mazetier et Jean-Pierre Bertrand au concert du 7 avril - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

- Le Bal Blomet est une salle de 230 places en sous-sol, avec balcon . Piano Steinway à demeure . Pour ce spectacle, le second piano était un Yamaha. Possibilités de restauration.

24/03/2018 JOE ALTERMAN - NOUVEAU PIANISTE659

À peine âgé de trente ans, le jeune pianiste américain Joe Alterman est une véritable révélation. Il rappelle tour à tour, à leurs débuts, Nat King Cole, Erroll Garner, Oscar Peterson, Ahmad Jamal, Monty Alexander, Loston Harris par son naturel et son enthousiasme.

 

Une première vidéo le montre en compagnie de James Cammack, à la contrebasse, qui a beaucoup joué avec Jamal.

 

Une seconde vidéo, meilleure au point de vue de l'image et du son, est un vrai régal.

 

Joe a reçu de nombreux encouragements et félicitations de la part de grands jazzmen comme Monty Alexander et Houston Person. Ce dernier a, d'ailleurs participé à l'un de ses enregistrements.

Raphaël AUBIN   

- Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

15/03/2018 MALO MAZURIÉ ... À TOUTES LES SAUCES658

Je viens d'écouter le trompettiste Malo Mazurié lors de deux concerts différents : Adrian Rollini Project et David Blenkhorn Quartet.

 

- Adrian Rollini project 

Il faut être fou - ou hongrois - pour oser lancer un orchestre sous le nom d'Adrian Rollini, le spécialiste du saxophone basse dans les orchestres des années 20 et 30. C'est le pari du multi-instrumentiste hongrois Atila Korb. Il est accompagné par Harri Kanter pianiste hollandais, David Lukacs saxophoniste et clarinettiste, Felix Hunot à la guitare - déjà croisé avec les Three Blind Mice - et Malo Mazurié, à qui revient le rôle d'interpréter le plus célèbre des compagnons d'Adrian Rollini : Bix Beiderbecke. Malo fut étonnant dans Bugle Call Rag et sur Shine, un bis très proche de Louis Armstrong. 

Un mot sur le saxophone basse - Atila Korb - qui joue en accompagnement le rôle d'un tuba et en solo comme un saxophone baryton.

Tout cela organisé le 16 fevrier 2018 Salle St Just dans le cadre de JazzIvry, chez notre historien du jazz et directeur artistique préféré : Dan Vernhettes.

 

- David Blenkhorn Quartet

Quelques jours plus tard, au Jazz Café Montparnasse - Samedi 3 mars 2018 - David Blenkhorn en quartet avec : un seul souffleur Malo, notre bassiste australien préféré Sebastien Girardot et un batteur  Philippe Maniez. Malo fut superbe sur Mahogany Hall Stomp ou Indiana et, à la trompette bouchée, sur Saint Louis Blues. David est très bon à la guitare dans le style de Charlie Christian comme, par exemple, sur But not for me.

 

Deux très bonnes soirées !

Ne vous inquiétez pas, Malo Mazurié ne va pas cesser de nous surprendre et, si le Bon Dieu prête longue vie aux organisateurs de concerts, il jouera encore longtemps pour nous.

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de Frane

- Malo Mazurié (Photo Michel Corneloup) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

14/03/2018 PAOLO ALDERIGHI ET STEPHANIE TRICK À SAINT JEAN DE BRAYE - 11 Mars 2018657

Paolo Alderighi et Stephanie Trick se livrent à un exercice unique dans le jazz : le piano à quatre mains. Vous qui n'étiez pas là, car partis flâner sur les bords de la Loire, vous avez raté quelque chose (j'adore commencer mes comptes-rendus ainsi !).

Ils sont mariés depuis quelques années et leur numéro à quatre mains reflète une quantité de mises au point très importante. Pour tenir plus de deux heures sans accompagnateurs, il faut du talent et du travail.

Les chorégraphies sont bien en place : les morceaux et les chorus de l'un, puis de l'autre s'enchaînent de façon plaisante. Sur 17 morceaux joués, seuls trois soli (Stephanie sur Keep off the grass et Liza, Paolo sur Old man river).

Stéphanie, nous l'avions déjà rencontrée à Paris - élève de Louis Mazetier (piano stride) - ou écoutée à La Roquebrou (pianiste de boogie). Paolo Aldergihi cite ses 3 principales inspirations : Erroll Garner, Earl Hines et Teddy Wilson. Voilà du vrai jazz fusion !

Comme je suis sensible au blues, j'ai bien aimé le boogie sur Blueberry Hill et leur version du Saint Louis Blues où Paolo rappelle ses origines milanaises et son goût pour l'opéra.  

Je trouve que ce qu'ils font maintenant est meilleur, après quelques années de pratique ensemble, mais personnellement je préfère la formule de leurs concerts d'Ascona avec les accompagnateurs de Paolo (basse et batterie).

Au fait, ils viennent de sortir un nouveau CD : Broadway and more (sur deux pianos). Mais ceci est une autre histoire.

Jacques BESSE   Membre du Hot Club de Frane

- Concert organisé par l'association du blues O'swing

 

- Photo (du blues O'swing) - Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

 

02/03/2018 20e FESTIVAL INTERNATIONAL DE BOOGIE WOOGIE DE LA ROQUEBROU 2018656

Le Mot du Directeur Artistique

 

Par un premier concert en 1998, le boogie woogie fit une entrée discrète mais remarquée dans le village de La Roquebrou… L'idée folle d'un festival était née ! Vingt ans plus tard, la plus belle musique du monde continue d'y être célébrée avec passion, étonnant prolongement d'un genre né au Texas à la fin du 19e siècle… 

 

Dans son magnifique écrin de verdure, le village de La Roquebrou est très  vite devenu la référence en la matière, au point de proposer aujourd'hui le plus grand festival de boogie woogie jamais organisé sur la planète.

Un tel anniversaire ne saurait se dérouler sans événements musicaux d'envergure et nos trois pianos à queue n'ont rien à envier à ceux qui trônaient, en 1938, au Carnegie Hall de New York, lorsque la vogue du boogie woogie déferlait aux États-Unis jusqu'aux années cinquante.

 

Avec deux big-bands jouant simultanément, une pléiade de musiciens, chanteurs et danseurs de haut niveau, tout est prêt pour que la fête soit à la hauteur de cet événement majeur. Venus des États-Unis, Eric Bibb et Sax Gordon seront sans nul doute les temps forts d'un festival désormais connu et apprécié de tous. Enfin, les masterclasses de piano et de danse devraient permettre à l'amateur de mieux découvrir l'âme d'une musique aussi festive.

 

Toute l'équipe vous attend de pied ferme pour célébrer à La Roquebrou le boogie-roi qui, comme chaque année, cohabitera avec ses cousins germains le new-orleans dans le village et le gospel dans sa magnifique église médiévale.

 

Amis festivaliers, à très vite !

Jean-Paul AMOUROUX   Directeur artistique du festival

Le 20e Festival international de Boogie Woogie  de La Roquebrou (F.15 - Cantal) aura lieu

du jeudi 9 au dimanche 12 Août 2018

26/02/2018 TRIBUTE TO ERROLL GARNER AU CHATEAU D'OLERON655

Le Quartet de Pierre Christophe rendait hommage à Erroll Garner au Château d'Oléron, samedi 24 février 2018, dans la magnifique salle de l'Arsenal (Concert public organisé par le Hot Club Marennes-Oléron). 

On connaît bien la qualité de cette formation au Hot Club de France puisque ces musiciens sont régulièrement cités dans le Bulletin du HCF ou sur ce site. Et, bon nombre d'amateurs se sont procuré leur CD Tribute to Erroll Garner, produit par Michel Stochitch un de nos membres éminents.

Aussi, pourquoi revenir sur ce concert du Château d'Oléron ? Tout simplement parce que nous avons eu droit à une soirée réellement exceptionnelle, et qu'en pareil cas, il faut le dire. Pierre Christophe au piano, Raphaël Dever à la basse, Stan Laferrière à la batterie et Laurent Bataille aux congas, tous très « relax », nous ont donné le meilleur du grand Erroll Garner. J'avais déjà entendu cet ensemble à Vaux sur Mer, en 2013, lors d'un très bon concert, mais comme d'autres dans mon cas, j'ai trouvé la soirée du Château d'Oléron supérieure. Il faut dire que ce concert était sans sonorisation, avec une acoustique naturelle qui renforçait la présence des musiciens.

Pierre Christophe ne se contente pas de jouer brillamment, il nous communique sa passion pour Erroll Garner autant avec son piano, qu'avec ses commentaires de fin connaisseur du monde de Garner. Il avait d'ailleurs fait une excellente émission consacrée à Erroll Garner sur France-Musique, toujours disponible en réécoute . 

Des esprits un peu chagrins, comme moi d'ailleurs de temps en temps, peuvent regretter la présence de congas, instruments assez peu dans la tradition du jazz. Cependant, ces congas étaient à la mode au cours des années 60, dans les disques d'Erroll Garner et ailleurs. Mais je dois dire qu'il y a une telle entente entre tous ces musiciens que la partie de conga s'intègre très bien, le talent de Laurent Bataille et de ses partenaires faisant le reste. 

 

On ne peut que se réjouir de voir une légende du jazz comme Erroll Garner, trop souvent négligée et délaissée au profit de musiciens à la notoriété artificielle, mise en valeur, avec autant de talent et d'enthousiasme, par des musiciens de cette génération.

Claude BISSERIEX   - Membre du Hot Club de France

Photo (Ph.Polo) : Laurent Bataille aux congas (Cliquez sur le visuel pour l'agrandir)

22/02/2018 REMISE DU GRAND PRIX DU HOT CLUB DE FRANCE POUR LA SAVORY COLLECTION654

Nous avons profité de la visite à Paris de deux membres de la direction du National Museum of Jazz in Harlem - Daryl Libow et Tim Porter - pour leur remettre le Grand Prix du Hot Club de France 2016, décerné aux deux premiers volumes de la magnifique Savory Collection . 

Cette cérémonie eut lieu Mardi 13 Février 2018, au Petit Journal St Michel, lors d'un concert du Quartet d'Olivier Franc, dans une ambiance particulièrement chaleureuse.

Nos amis américains se sont montrés très sensibles à cette appréciation de la qualité de leur travail par le Hot Club de France qui, ont-ils rappelé, a contribué à faire reconnaître - sous l'impulsion d'Hugues Panassié et de Charles Delaunay - le Jazz dans le pays qui l'avait vu naître. Soulignant également l'accueil de nombreux musiciens d'0utre-Atlantique en France à différentes époques. 

Dans le cadre de la Savory Collection, le National Museum of Jazz in Harlem possède encore de très nombreux enregistrements, notamment de Louis Armstrong et de Duke Ellington, qu'ils ne peuvent pas prendre le risque de publier actuellement pour des raisons de droits.     

Nous avons l'intention de poursuivre nos contacts avec le National Museum of  Jazz in Harlem, par des échanges d'informations, voire même par des visites.

 

François DESBROSSES    - Président du Hot Club de France

- Photo : Remise du Grand Prix du Hot Club de France par François Desbrosses entouré de : Daryl Libow à droite et de Tim Porter à gauche  (Photo Jean Mercier). Cliquez sur le visuel pour l'agrandir.

- Si Tim Porter connaissait bien Le Petit Journal St Michel, Daryl Libow a trouvé que le lieu ne manquait pas de caractère et tous deux ont beaucoup apprécié la soirée qui leur a permis de discuter avec les musiciens à l’entr'acte. En particulier, avec Jean-Baptiste Franc qui joue fréquemment à New York et connaît de nombreux musiciens du cru.

- A noter : L'éditeur Mosaïc doit sortir en mars 2018 un coffret de 6 CDs d’enregistrements de la prestigieuse Savory Collection (avec des inédits non publiés via Internet).   

 

20/02/2018 BULLETIN DU HCF 667 - RETARD653

 

 

 Pour des raisons techniques indépendantes de notre volonté, 

 
Le Bulletin du HCF n° 667 paraîtra avec retard.
 
Il sera daté Janvier-Février 2018
 
Avec nos excuses, nous remercions nos fidèles abonnés de leur patience.

Dominique BRIGAUD    - Rédacteur en Chef du Bulletin du HCF

(Cliquez sur le visuel pour l'agrandir)

09/02/2018 NOUVEAU CD DE MEM'ORY EN PREPARATION652

 

L'orchestre Mem'Ory enregistrera, au début du mois de mars 2018, son deuxième disque : Ragtim'Ory. Ce CD sera très original, car constitué à 80% de versions inédites. 

En respectant toujours le cahier des charges qu'il s'est donné, Mem'Ory consacrera ce second opus aux Ragtimes, mais jazzés façon Creole Jazz Band de Kid Ory.

Nous avons imaginé comment Kid Ory et ses musiciens auraient pu rejouer - plus ou moins de mémoire - ces Ragtimes qu'ils connaissaient depuis leur enfance. 

Au programme du disque, on trouvera également, dans des versions inédites : • Bis Scott Rag de Claude Bolling • Le Petit Nègre de Claude Debussy • Une Marseillaise inspirée de celle jouée par James Reese Europe en 1918 à Brest• A Real Slow Drag tiré de l'opéra Treemonisha de Scott Joplin.

Michel BONNET    - Leader de Mem'Ory

Note du site : 3 titres, enregistrés en concert, sont en écoute sur le site de Mem'Ory. Bien entendu, leur écoute est de moins bonne qualité sonore que le seront ceux des enregistrements spécifiques pour le CD. Même si on utilise des écouteurs de qualité (recommandé), plutôt que les haut-parleurs intégrés de l'ordinateur.


 
HOT CLUB DE FRANCE 2017