LIVRES SUR LE JAZZ

 
Quel ouvrage choisir pour en savoir plus sur un musicien ou un sujet particulier dans le domaine du jazz authentique ?

Certains de ces ouvrages sont épuisés mais encore trouvables chez des bouquinistes ou auprès d'amateurs.


Utilisez le FORUM-PROPOSITIONS pour vos offres comme pour vos recherches.
Choisissez une catégorie :  
 361

L'HISTOIRE DES ZAZOUS

Paris - Bruxelles - Prague - Berlin

de

Gérard REGNIER

Format 13,5 x 21,5cm- 213 pages

Environ 42 documents et photos

Broché - en Français 

Editions de L'Harmatan (2020) - ISBN 978-2-343-19409-7

 

 

Dix ans après la parution de Jazz et société sous l'Occupation * (chroniqué dans le Bulletin du HCF 589, mars 2010) qui contenait un chapitre consacré aux zazous , Gérard Régnier publie un ouvrage  entièrement dédié à ce phénomène apparu au cours de la période la plus sombre et la plus controversée de notre histoire .

 

Dans ce nouvel ouvrage, l'auteur étudie principalement le rapport artificiel au jazz qu'entretenaient les zazous . Ce qui ne manquait pas d'indisposer les vrais amateurs du Hot Club de France dont les circulaires, rédigées à l'époque par Charles Delaunay, fustigeaient surtout la méconnaissance des fondements de cette musique et un comportement inapproprié lors des concerts.

 

Même si l'essentiel du propos concerne les zazous parisiens, Gérard Régnier élargit son étude à la province et à quelques villes d'Europe, comme Bruxelles, Prague et Berlin. Ce travail d'historien s'appuie  sur une vaste documentation (journaux de l'époque, publicités, dessins de presse), ainsi que sur les témoignages de quelques contemporains des événements, tels Claude Abadie, Eddie Barclay et Michelle, l'épouse de Boris Vian.

 

Chronique détaillée dans le Bulletin du HCF N° 691  (Juin-Juillet 2020)

Alain Carbuccia

 

 360

JAZZ PUZZLES, vol. 3

New Orleans and Baton Rouge Suburban Jazz

de 

Dan VERNHETTES avec Bo LINDSTRÖM 

Format : 28,5 x 26 cm - 212 pages

Photos noir & blanc et couleur

Broché - En anglais.

Jazz'edit (2019) - ISBN 9782900946015

 

 

 

Le troisième volume de la collection Jazz Puzzles est consacré aux lieux périphériques des deux grandes villes louisianaises, La Nouvelle-Orléans et Baton Rouge, où se sont implantés, entre les deux guerres mondiales, cabarets et dancings, ainsi qu'aux musiciens qui les ont animés.

L'afflux de milliers de soldats et de marins dans les bases militaires de La Nouvelle-Orléans, suite à l'entrée en guerre des États-Unis (avril 1917), motiva la fermeture, en novembre 1917, du quartier de Storyville, haut lieu du divertissement et du plaisir. Pour continuer à s'amuser, la clientèle émigra dans les faubourgs où apparurent bientôt de vastes établissements où l'on pouvait dîner, danser et même jouer. C'est l'histoire de ces lieux (The Bungalow, The Moulin Rouge, le Beverly Gardens à La Nouvelle-Orléans, le Club Villa, le Louie's Peacock Inn à Baton Rouge) que les auteurs racontent avec un luxe inouï de détails.

Une place importante est accordée aux musiciens qui se produisirent au sein d'orchestres en majorité blancs jouant pour une clientèle blanche. Le lecteur découvre ainsi la carrière d'artistes moins connus des amateurs de jazz : le banjoïste Jules Bauduc (le frère de Ray), le jeune violoniste Max Fink, le cornetiste Johnny Detroit, le septet The Owls, etc. Quelques chapitres s'intéressent aux musiciens d'origine sicilienne, tels Sharkey Bonano, Wingy Manone ou les frères Leon et Louis Prima. Sont également envisagées quelques formations noires, comme celles d'Armand Piron, de Walter Barnes, de Blanche et Cab Calloway, sans oublier le passage prolongé (durant l'été 1931) de Louis Armstrong au Suburban Gardens.

Une fois de plus il convient de saluer la richesse et la minutie du travail accompli par les auteurs qui ont dépouillé un nombre considérable de documents (archives diverses, presse locale, matériel publicitaire…), auxquels s'ajoutent plus de deux cents photographies des musiciens et des lieux qu'ils ont fréquentés.

 

 (Chronique détaillée dans le Bulletin du HCF n° 687, février 2020)

 Alain CARBUCCIA

 

 

 359

 

ELLA FITZGERALD

Les sessions photographiques de Jean-Pierre Leloir 

 

Textes de Jean-Michel Boissier, Préface de Marion Leloir

Éditions Glénat, 2019

Relié, 192 pages (33 x 27,5 cm)

Photos noir & blanc et couleur.

ISBN 978-2-344-03910-6 . En Français

 

.

 De 1952 à 1980, Jean-Pierre Leloir a braqué ses objectifs sur Ella Fitzgerald. Dans les salles parisiennes (Pleyel, Olympia, Théâtre des Champs-Elysées) ou les festivals (Antibes-Juan-les-Pins, Nice), il fut toujours là pour saisir sur la pellicule la vérité d'un geste, d'une attitude. Certains de ces clichés ont orné les pochettes des disques vinyles d'autrefois, d'autres restituent des moments privés en compagnie des musiciens accompagnateurs (Oscar Peterson, Tommy Flanagan, Duke Ellington), des célébrités de l'époque (Eddie Constantine, Eddie Barclay) ou, plus simplement, d'admirateurs anonymes.

Bibliographie, discographie sélective et filmographie complètent cet album grand format qui rend un bel hommage à la « First Lady of Song ».

 

(Chronique détaillée d'Alain Carbuccia, dans le Bulletin du HCF n° 685 de Décembre 2019)

 358

RABBIT'S BLUES

The Life and Music of Johnny Hodges

de

Con CHAPMAN 

 

Oxford University Press, 2019. 

Relié, 227 pages. (23,6 x16 cm)

Cahier photos en noir et blanc & couleur 

ISBN 978-0-065392-7 . En anglais.

 

Vingt chapitres pour cerner la personnalité complexe d'un des saxophonistes majeurs de l'histoire du jazz. Si l'auteur suit la chronologie de la vie et de la carrière du musicien, il l'interrompt souvent de développements sur des sujets spécifiques : la place d'Hodges au sein de l'orchestre d'Ellington, ses rapports avec les autres musiciens, ses relations familiales. Sont également abordées les questions d'ordre musical, comme les rapports entre jazz et danse, les évolutions consécutives à l'avènement du bop de Charlie Parker et, bien sûr, la formation et l'épanouissement d'un style caractérisé par un traitement particulier du son. Quant à la relation entre Johnny Hodges et Duke Ellington, faite d'estime et d'une réelle connivence, elle occupe une place centrale dans l'ouvrage.

 

L'ampleur des recherches effectuées par l'auteur est impressionnante, qu'il s'agisse de textes autobiographiques de musiciens, d'interviews, d'ouvrages critiques, de dictionnaires, de magazines (le Bulletin du Hot Club de France n'est pas oublié). Une vingtaine de photographies complète utilement cette biographie « éditée avec soin, documentée, riche en études comme en anecdotes », consacrée à un artiste prestigieux de la musique de jazz.

 

(Chronique détaillée, de Jacques Canérot, dans le Bulletin du HCF n° 685 - décembre 2019)

 

 

 357

 FLETCHER HENDERSON 

and the Big Band

The Uncrowned King of Swing

de

Jeffrey MAGEE

 

 Oxford University Press, 2005 (réédité en 2008)

352 pages. ISBN 978-0-19-509022-2. (23,4 x 15,7 cm). En anglais.

 

 Musicologue éminent, Jeffrey Magee livre ici une biographie particulièrement riche d'enseignements de l'une des figures les plus importantes de l'histoire du jazz. Loin de doublonner avec l'incontournable Hendersoniade Walter C. Allen, le présent ouvrage s'attache à dresser le portrait d'une personnalité originale et complexe.

 

Est particulièrement mis en évidence le climat qui régnait au sein d'une formation dirigée par un chef généreux et désinteressé (à ce sujet, les témoignages de musiciens comme Dicky Wells ou Walter Johns on sont éloquents). De même l'auteur souligne combien le passage de Louis Armstrong dans l'orchestre fut primordial, jusqu'à étendre son influence dans les arrangements écrits par le chef. Jeffrey Magee n'oublie pas le contexte socio-professionnel dans lequel évoluaient les « big bands » pour expliquer, par exemple, la popularité d'un Benny Goodman, qu'il attribue aussi aux nombreuses partitions que lui fournira Fletcher Henderson.

 

Bref, un ouvrage important enrichi par l'abondance des notes, appendices et index, dont la lecture s'impose pour tout amateur de jazz.

 

(Chronique détaillée de Laurent Verdeaux, dans le Bulletin du HCF 681, juillet 2019). 

 356

 

LE 25 CM

Les plus belles pochettes des disques de Jazz des années 50 - Vol 1

 

par

Alain Marquet

Jazz Museum (2019)

32 pages - Photos couleur

 

 

À l'heure où le vinyle fait son retour dans les bacs des disquaires, voici une plaquette qui ravira les nostalgiques des pochettes illustrées des disques 25 cm. On la doit à Alain Marquet, clarinettiste et collectionneur de ce format apparu au début des années 50.

 

Sous une couverture dessinée par Michel Boss Queraud, près d'une centaine de ces pochettes sont reproduites avec soin classées par musiciens : Louis Armstrong, Duke Ellington, James P.Johnson, Jelly Roll Morton, Fletcher Henderson,

King Oliver et Clarence Williams.

 

Comme le souligne Jean-Pierre Daubresse dans sa préface, certaines illustrations révèlent le talent original d'un grand nombre de dessinateurs, tels Pierre Merlin, Paul Bacon, Monty Sunshine, ou bien encore Michel David dont l'audacieuse composition, illustrant un disque du duo Ellington - Strayhorn, fait s'envoler les touches du clavier pour former les noms des deux pianistes (page 11). Ce volume premier fait espérer un deuxième opus pour continuer à raviver les souvenirs et prolonger le plaisir des yeux.

 

(Chronique parue dans le Bulletin du HCF 680 - Mai/Juin 2019).

Alain Carbuccia

 355

HARLEM À LIMOGES

Une histoire du jazz à Limoges,

 

Ouvrage collectif sous la direction d'Anne Legrand,

28 x 19,5 cm. 194 pages.

Plus de 150 photographies noir & blanc et couleur.

Broché - en Français - ISBN : 978-2-917032-93-0

Les Ardents Éditeurs (2018) 

 

 

 De juin à décembre 2018, Limoges, à travers expositions, concerts, conférences et projections, rend hommage à Jean-Marie Masse qui, de 1948 à son décès survenu en 2015, présida le Hot Club de cette ville. L'ouvrage, conçu et dirigé par l'historienne Anne Legrand, rend compte de la vie foisonnante du jazz dans la capitale limousine.

Quinze auteurs – français et étrangers – attestent de la diversité des approches : proximité des liens de Jean-Marie Masse avec certains musiciens (Buck Clayon, Bill Coleman), événements exceptionnels (la venue de Willie Smith The Lion en 1950), chapitres consacrés à Hugues Panassié  et Johnny Simmen, portraits de musiciens majeurs (Don Byas, Guy Lafitte, Claude Bolling, Mezz Mezzrow, Charlie Gabriel). Autant d'articles que l'amateur de jazz prendra plaisir à découvrir.

Plaisir accru par une iconographie particulièrement riche, en grande partie issue des archives que Jean-Marie Masse avait léguées à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges : photos de musiciens (prises lors d'événements publics ou privés), dessins et peintures de Masse lui-même, affiches, pochettes de disques, couvertures de livres et revues, publicités, lettres manuscrites…

Au final, un ouvrage qui se doit de figurer dans la bibliothèque de l'amateur de jazz averti.

 

 

Chronique détaillée, de Jacques Canérot, dans le Bulletin du HCF n° 672 (août-septembre 2018).

 353

RIRE ENCHAÎNÉ

Petite anthologie de l'humour des esclaves noirs américains

Textes réunis par

Thierry Beauchamp

 Format : 20 x 12,5 cm - 111 pages

Broché - En français

Anacharsis Éditions (2016) - ISBN 979-10-92011-31-9.

 

 

 

L'humour des Noirs américains est l'une des composantes - souvent mal comprise par les Européens - du jazz. C'est aux sources de cet humour que nous entraîne Thierry Beauchamp à travers un choix de textes appartenant au folklore noir d'avant l'apparition du jazz.

Pratiquant des formes diverses, l'humour devint un moyen de défense contre l'autorité absolue des propriétaires de plantations. Utilisant l'allégorie et le langage à double sens, l'esclave parvenait ainsi à « survivre dans l'enfer de la servitude ».

La lecture réjouissante de ce petit recueil aide à mieux comprendre les ressorts de l'humour des Noirs qui pimente si souvent la musique de jazz.

 

(Chroniqué dans le Bulletin du HCF 671 - juin-juillet 2018).

Alain CARBUCCIA

 352

RACE RECORDS

AND THE AMERICAN RECORDING INDUSTRY 1919-1945

An Illustrated History

par

Allan SUTTON

 

Broché (151x327) - 365 pages - En anglais

 Illustrations noir & blanc et couleur

Mainspring Press (USA) 2016 - ISBN # 978-0-9973333-0-5

 

 

 

 Retracer l'histoire des race records (disques réservés à la clientèle noire des Etats-Unis), c'est évidemment mettre en lumière un aspect de la ségrégation qui, depuis l'esclavage, confinait les Noirs à l'intérieur de frontières balisées par une société blanche jalouse de son pouvoir. Mais, ce faisant, elle « y enfermait aussi sans le savoir un formidable bouillon culturel d'où est sorti […] un art musical […]  d'une force vitale insoupçonnée…»1. C'est ce que démontre Allan Sutton qui met en évidence le rôle souvent plus commercial que ségrégationniste de l'industrie du disque.

L'ouvrage s'enrichit d'une importante iconographie (affiches, prospectus, dessins de pochettes, photos, fiches d'enregistrement…) révélatrice de l'art du marketing déployé par les principaux labels (Okeh, Gennett, RCA Victor…).

On ne peut que « recommander chaudement la lecture de ce livre passionnant et la découverte de ses illustrations, résultat d'un vrai travail d'historien… »1.

 

1.Les citations sont extraites de la chronique détaillée par Laurent Verdeaux, parue dans le Bulletin du HCF 669 (avril 2018).

 

 351

 

JAZZ ET LETTRES

Exposition de la Fondation Bodmer

par

Jacques T.QUENTIN & Guy DEMOLE

 

28,5x 22,5 cm . 230 pages.

Plus de 200 Photos Couleur et Noir/Blanc 

Cartonné - en français

Éditions Notari (Suisse) 2017 - ISBN 978-2970115045

 

 

 Luxueux album qui accompagne l'Exposition Jazz et Lettres (24 juin 2017-25 février 2018) organisée à Cologny (près de Genève) par la Fondation Martin Bodmer, sous la direction de Jacques T.Quentin avec la collaboration de Guy Demole.

Y sont présentés des ouvrages et des documents littéraires et picturaux liés plus ou moins étroitement au jazz : Negro Anthology de Nancy Cunard, Fleuve profond, sombre rivière de Marguerite Yourcenar, Music Is My Mistress de Duke Ellington, Jazz d'Henri Matisse, des écrits de Jean Cocteau, des affiches et des programmes de la Revue Nègre (1925), etc.

Deux CD, réunissant des enregistrements provenant de la discothèque du collectionneur Guy Demole et commentés par Fabrice Zammarchi, accompagnent cet ouvrage richement illustré.

 

(Présenté dans le Bulletin du HCF 664 d'octobre 2017)

Alain CARBUCCIA.

 350

 

 

MILT BUCKNER

the Life and Music of a Unique Jazz Pianist and Organist

 de 

Willard « Woody » WOODWARD

 

(23 x 15 cm). 264 pages -  Photos noir et blanc

Edition Willard E. Woodward, 2017

Broché. En anglais. ISBN 978-0692820469

 

 

 

Biographie exhaustive de Milton Buckner, dont la vie et la carrière sont examinées dans les moindres détails.

 

Deux périodes sont particulièrement mises en valeur :

- Le double séjour (1941-1948 et 1950-1952) de Buckner au sein de l'orchestre de Lionel Hampton (auquel l'auteur ne consacre pas moins de trois chapitres) et,

- La décennie 1966-1977 qui, grâce aux tournées européennes, établit la renommée internationale de Milton.

 

Trois chapitres interrompent la chronologie pour s'intéresser à l'orgue Hammond, pour définir le rôle novateur de Buckner sur l'instrument dans l'histoire du jazz, pour enfin cerner les principaux traits de sa personnalité. Sur ce dernier point, Woodward a bénéficié de l'aide de Carole Buckner Aringdale, la fille aînée du musicien, qui lui a fourni documents personnels et photos familiales.

 

L'ouvrage détaille également l'abondante discographie, établit la liste des compositions et des arrangements signés par Buckner, signale les films et les vidéos disponibles.

C'est dire le sérieux de cette indispensable biographie rédigée dans un anglais très accessible. 

Alain CARBUCCIA

 

 

Chronique détaillée dans le Bulletin du HCF n° 660, avril 2017. 

 349

L'ART DU BLUES

 

le trésor en images de l'âge d'or de la musique noire

 

de  

Bill DAHL

(traduction OlivierMagnan)  

26,5 x 25,5 cm . 224 pages. 

Editions Chronique (2016) - Collection Rivages Rouge.  

Relié. En français - ISBN  978-2-36602-581-1

 

 

 

 Un superbe ouvrage grand format qui traite de tous les aspects du Blues et présente une iconographie remarquable (pubs, catalogues, pochettes et étiquettes de disques 78t, albums - photos de musiciens et affiches de concerts ...), ainsi que des informations historiques d'un bon niveau.

 

Bill Dahl est un journaliste freelance, spécialisé dans la musique, qui écrit régulièrement dans le Chicago TribuneLiving Blues et Goldmine. Il a rédigé, ou co-rédigé, beaucoup de livrets pour des albums musicaux et a été nominé aux "Grammy Awards" pour le livret accompagnant le coffret Ray Charles - Genius & Soul - The 50th aniversary (paru en 1997 chez Rhino Records).

 

 

Bernard JOUAN - Membre du Hot Club de France, Président du JHCBA

 

 

(Chronique détaillée d'Alain Carbuccia dans le Bulletin du HCF 656 de Décembre 2016)

 

 

 

 

 348

 

 

HOMMAGE À ALFREDO ESPINOZA

 

de  

Dan VERNHETTES

format à l'italienne : 30 x 22 cm . 24 pages. 

27 photos noir & blanc

Cartonné - en français

Jazz'edit (2016) - ISBN 978295348161.

 

 

 Luxueuse plaquette consacrée au saxophoniste chilien Alfredo Espinoza qui créa la sensation lorsqu'il vint en France à la fin des années soixante. Ils se produisit surtout au sein de petites formations (Jazz O'Maniacs, New orleans Wanderers, Gilbert Leroux Washboard Stomp) et participa à des concerts de jazz Nouvelle-Orléans aux côtés, entre autres, de Philippe Baudoin, Jacques Schneck, Alain Marquet et Dan Vernhettes lui-même..

L'auteur suit pas à pas la carrière d'un musicien doué, personnage « entièrement dévoué à la musique et presque totalement inadapté à la vie quotidienne normale » (page 19). Une fois encore, on doit saluer le travail de recherche (en particulier l'abondante iconographie) de ce nouvel opus « vernhettien », enrichi d'une précieuse discographie.

 

Chronique dans le Bulletin du HCF 651, mai 2016.

 

 

 

 

Alain Carbuccia

 

 

 

 347

 

 MUSIC IS MY MISTRESS

 Mémoires inédits

par

DUKE ELLINGTON 

23x 15,5 cm . 589 pages. 

Broché - en français

Éditions Slatkine & Cie (2016) - ISBN 978-2-88944-007-8

 

 

 Quarante-trois ans après sa parution aux États-Unis, le lectorat francophone peut enfin se plonger dans les mémoires qu'a rédigés Ellington, avec le concours de Stanley Dance. Divisé en huit actes, l'ouvrage fourmille d'anecdotes sur la carrière du Duke qui trace, avec un sens confirmé de la formule, le portrait (il y en a près d'une centaine) des gens qui ont compté pour lui tout au long de sa vie : d'abord, bien sûr, les musiciens de ses orchestres, mais également les pianistes, tels James P. Johnson ou Willie Smith « Le Lion », qui l'ont influencé, ses « collègues » en direction comme Fletcher Henderson, Chick Webb ou Don Redman, sans oublier les chanteurs et les chanteuses qu'il a accompagnés, au premier rang desquels Ivie Anderson.

On sait combien la vie professionnelle du Duke fut particulièrement bien remplie, ce que confirment ses Mémoires : pas un jour, voire une minute, où la musique ne soit présente. S'il ne joue ou ne dirige pas son orchestre, il compose (plusieurs pages sont ainsi consacrées à l'élaboration d'œuvres jugées importantes par lui, comme les Suites). Mais il conviendrait de tout citer (notamment les comptes rendus des tournées internationales) d'un texte foisonnant, rédigé au gré de l'inspiration d'un des musiciens majeurs du XXe siècle.

L'ouvrage est complété par la liste complète (par rapport à celle de l'édition originale) des compositions éllingtoniennes, par une discographie sélective, sans oublier un index très précis. « La musique est ma maîtresse, conclut Duke Ellington, et elle ne se contente pas de jouer les seconds rôles. » Paroles que devrait faire siennes tout véritable amateur de jazz, pour lequel une telle lecture apparaît indispensable

 

(chronique détaillée dans le Bulletin du HCF 651, mai 2016).

 

Alain Carbuccia

 

 

 

 346

SIDNEY BECHET EN SUISSE

par 

Fabrice ZAMMARCHI,

avec la collaboration de Roland HIPPENMEYER  

Sous boitier 30 x 31 cm . 216 pages. 

250 photos et 140 documents noir & blanc et couleurs

Relié sous Boitier - bilingue français et anglais

United Music Foundation - Suisse (2014)

 

 

Luxueux album rédigé en deux langues (français et anglais) par un spécialiste de Bechet, déjà auteur d'une biographie du saxophoniste (voir Bulletin du HCF n° 376, janvier 1990), ainsi que d'un livre sur Claude Luter (voir Bulletin du HCF n° 584, septembre 2009).

Après un rapide survol de la carrière de Bechet avant 1949, l'auteur retrace les différents séjours qu'il effectua en terre hélvétique durant les dix dernières années de sa vie. Le récit est parsemé d'anecdotes savoureuses et des souvenirs de tous ceux qui l'ont côtoyé. 

On est également conquis par la richesse de l'iconographie, constituée par une abondance de documents (coupures de presse, affiches, programmes de concerts) et de photographies dont beaucoup sont ici publiées pour la première fois.

Et, cerise sur le gâteau, l'ouvrage s'accompagne de quatre CD (ils ont été longuement chroniqués dans le Bulletin du HCF n° 638, février 2015) qui présentent, après restauration, les enregistrements des concerts et des émissions de radio effectués en Suisse par Sidney Bechet.

Un album indispensable à tout amateur de jazz. 

 

(Chronique détaillée des CD dans le Bulletin du HCF 638 de Février 2015)

 Alain Carbuccia


HOT CLUB DE FRANCE 2020